Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Borgward s’offre Anders Warming, ex-designer Mini

Actuellement en pleine tentative de renaissance grâce à des investisseurs chinois, la marque allemande Borgward, essentiellement connue pour ses camions et son coupé Isabella, frappe un grand coup en recrutant comme directeur du design Anders Warming, transfuge de Mini.

Présent au sein du groupe BMW depuis 2000 et un des principaux artisans de la renaissance de la marque Mini, Anders Warming plie bagages après un dernier très gros projet anniversaire des 100 ans du groupe BMW et deviendra le responsable du design de Borgward à partir du 1er janvier 2017.

A 43 ans, A. Warming, qui a quitté Mini au début du mois de juillet à la surprise générale, dirigera l’équipe de conception de Borgward à partir du 1er Janvier de l’année prochaine. Il apportera avec lui plus de 16 ans d’expérience BMW, dont 6 à la barre du design Mini.

« La création d’un poste distinct et spécifique pour la conception des futurs véhicules signifie toute l’importance que l’on veut accorder pour asseoir l’avenir d’une marque aussi emblématique que Borgward. […] Je suis ravi que nous puissions combler ce poste avec un designer expérimenté comme Anders Warming. », a déclaré Ulrich Walker, Président du conseil d’administration.

A. Warming est l’homme qui a largement contribué à la renaissance de Mini au début des années 2000. Il a su fabriquer entre autres une image de constructeur chic, premium, avec de la personnalisation à des niveaux encore jamais atteints sur le marché automobile pour l’époque. Son expérience sera donc très précieuse pour la renaissance de Borgward, dont les objectifs sont plutôt ambitieux : la marque allemande souhaite produire trois nouveaux modèles par an et vendre 1,6 million d’exemplaires par an d’ici 2025, tous modèles confondus.

Actuellement, Borgward a montré trois modèles de SUV de pré-production, dont le premier à entrer dans la production, le BX7, arrivera à l’image de Qoros cette année d’abord en Chine. Le modèle sera ensuite proposé dans d’autres marchés émergents tels que la Russie, l’Inde et l’Amérique du Sud, avant d’entrer dans le marché européen en 2017.

Pour rappel, Borgward est une marque née en 1933 par Carl Friedrich Wilhelm Borgward d’un consensus composé de 4 marques à l’image d’Auto Union : Lloyd, Goliath, Hansa et enfin Borgward. Cette dernière avait pour ambition de viser les véhicules haut-de-gamme et d’aller sur les plates-bandes de Mercedes-Benz. Les deux véhicules les plus célèbres sont la Hansa, le coupé Isabella et le modèle de luxe P100. Malheureusement, en 1961, en raison de difficultés financières, Borgward mourut, croulant sous les dettes.

La société renaît ensuite de ses cendres l’année dernière par le petit-fils de son fondateur, Christian Borgward, et son partenaire d’affaires Karlheinz Knoss, avec l’aide d’investisseurs chinois et présente pour la première fois au Salon de Genève depuis 56 ans un tout nouveau modèle : le BX7 et sa variante sportive, le BX7TS.

De son côté, Mini est encore orphelin du départ de son leader stylistique et ne connaît pas encore l’identité de son remplaçant.

Via Borgward.