Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

BMW Série 8 : Let’s go… finally !

BMW aurait donné le feu vert pour le développement d’une future Série 8. Les rumeurs courant sur son retour depuis deux ans sont donc terminées, pour notre plus grand bonheur.

Réjouissez-vous, chers possesseurs de Série 8 E31 : votre véhicule aura bien une descendante ! Ce grand coupé au design élégant est sorti en 1989 et muni de motorisations V8 et V12 était un véhicule à part dans la gamme de l’époque. Articulée sur les dénominations Ci et CSi, la Série offrait un très haut niveau d’équipement : sellerie cuir, sièges électriques, climatisation automatique, sono complète, vitres électriques, téléphone, etc.

Construite et pensée comme une GT, elle n’en n’oubliait pas les performances qui allaient avec : si le V8 4.0 M60 (puis 4.4 M62 après 1996) sortait 286 chevaux, le V12 était un monstre de couple qui sortait 300 (5.0, M70), 326 (5.4, M73) et même 380 équidés mécaniques avec le 5.6 L S73 !

Alpina et Hartge s’étaient penchés sur son cas, le premier offrant au V12 5.0 350 chevaux, et 416 équidés au 5.6 réalésé à 5.7 de cylindrée, tandis que le second nommé avait crée la H2, où son le V12 M70 de 5.0 embarquait 353 chevaux.

Une potentielle M8 aurait même pu sortir avec un V12 de 550 ch, mais le projet fut abandonné, pour cause de marché insuffisamment développé selon son créateur, Gordon Murray. Autre projet abandonné, le cabriolet, dont 3 exemplaires avaient été réalisés, tous refusés à production.

Malheureusement, son défaut principal était son poids, compris entre 1,7 et 1,8 t : il fallait une sacrée cavalerie, et surtout, un solide partenariat avec une compagnie pétrolière pour nourrir la bête en essence et être mené à bon port. Son succès confidentiel avait conduit BMW à ne pas renouveler l’expérience. Jusqu’à aujourd’hui. 

La Série 8 aura donc une descendante, au vu des dernières rumeurs qui auront circulé ces deux dernières années, la marque allemande ayant donné son accord pour son développement. Codée « G14 » et « G15 » en interne, celle qui devait être nommée initialement Série 9 serait positionnée en rivale désignée de la Mercedes Classe S Coupé et Cabriolet, récupérant au passage la plateforme et le package technique et technologique de la Série 7. Le projet avait été abandonné à l’époque, laissant la marque développer une première fois le remplacement de la précédente Série 7 vers l’actuelle, au contenu technologique bien plus poussé qu’auparavant. Cette base aurait donc été considérée comme plus saine au développement de la future Série 8.

La Série 8 sera plus légère sur la balance, en dépit de l’utilisation de la plateforme CLAR (pour Cluster Architecture). Elle sera d’ailleurs la dernière BMW à utiliser cette plateforme : une nouvelle génération de bases arriverait d’ici à 2018-2019. Elle aura la lourde tâche d’être plus légère, plus agile et mieux finie, tout en offrant le plus grand espace intérieur possible à ses occupants. Pour autant, ce n’est qu’un au revoir, et non un adieu, pour la Série 6 et ses variantes coupé, cabriolet et Gran Coupé 4 portes : elle serait repositionnée dans la gamme comme une future concurrente de Porsche 911, Jaguar F-Type ou encore Honda NSX.

La grande bavaroise embarquerait une belle palette de motorisations 6 et 8 cylindres, essence et diesel, mais pas de variante hybride, la plateforme étant trop ancienne et pas conçue pour laisser suffisamment de place pour les batteries. Les noms ont déjà été réservés, ce qui laisse place à une belle partie de poker menteur sur les blocs disponibles : 825, 830, 835, 845, 850, M850 et enfin M8.

La Série 8 serait à priori prête pour 2020 sur le marché européen.

Via automobilemag.com, bmwblog.com, Autoblog, Carscoops.