Le Nouvel Automobiliste
BMW Série 3 Touring 2019 break

BMW Série 3 Touring 2019 G21 : c’est l’heure du break

D’abord la berline, ensuite le break : c’est une mécanique bien huilée, que la plupart des constructeurs respecte à la lettre. BMW ne fait pas exception à la règle : quelques mois après la Série 3 berline (essayée ici), la marque allemande dévoile sa version break, baptisée Touring. Par rapport à sa devancière, la BMW Série 3 Touring 2019 grandit, et se met à la page technologiquement parlant.

BMW Série 3 Touring 2019 break

BMW Série 3 Touring 2019 : un beau break

Il semble loin, le temps où break rimait avec bétaillère : Peugeot 508 SW, Volvo V60… Ces modèles bénéficient maintenant d’un design extrêmement travaillé ; bien que parfois au détriment de l’habitabilité. Rien de surprenant, lorsque l’on sait que sur 1 598 628 Série 3, de 2012 jusqu’à aujourd’hui, 485 361 exemplaires étaient des breaks. Dans certains pays, la BMW Série 3 Touring s’est même mieux vendue que son homologue berline. Vraiment pas de quoi, donc, inciter BMW à révolutionner son offre.

La BMW Série 3 Touring 2019 (break) arbore ici une inédite teinte « Blue Ride Mountain ».

Le design extérieur reprend les évolutions amorcées par la BMW Série 3 berline G20 (son nom de code – G21 pour le break Touring), avec des phares Full LED reliés aux « haricots » (qui ont bien grandi), et globalement, des lignes très tendues. Les puristes noteront que de profil, le célèbre « pli hofmeister » de la troisième vitre latérale est bien moins marqué qu’à l’accoutumée. Un choix esthétique qui peut rapprocher la BMW Série 3 Touring 2019 d’une Peugeot 508 SW… Ou d’un BMW X3 de première génération, c’est selon ! Dans le détail, la BMW Série 3 break grandit de 7 centimètres par rapport à sa devancière (soit 4,71 m de long), pour 1,83 m de large (+ 1,6 cm) et 1,44 m de haut (+ 1 cm).

BMW Série 3 Touring 2019 break

Pour plus d’agressivité, la BMW Série 3 Touring 2019 G21 peut bénéficier du pack M-Sport, au bouclier largement ajouré.

BMW Série 3 Touring 2019 : break, mais pas trop !

Qui dit break dit aspects pratiques : de ce côté-là, la BMW Série 3 Touring 2019 G21 peut se targuer d’un volume de coffre en augmentation de… 5 dm3. Ainsi, le coffre oscille entre 500 et 1510 dm3 sièges rabattus. Des données bien loin de celles d’une Volkswagen Passat SW ou d’un Skoda Superb Combi, mais qui devraient tout de même garantir une habitabilité honnête. A ce propos, nous pouvons citer la présence d’une banquette fractionnelle 40/20/40, d’un cache-bagage, de barres anti-roulements ou encore, d’un hayon électrique.

Pour le reste, l’habitacle reprend la planche de bord de la BMW Série 3 berline, dotée d’une belle qualité de fabrication. Côté techno, la BMW Série 3 Touring 2019 pourra bénéficier selon les versions/options choisies de l’instrumentation digitale (10,2 pouces), de la commande vocale et gestuelle, ainsi que des traditionnels systèmes d’aides à la conduite : aide au maintien dans la voie, affichage tête haute…

Sous le capot de la BMW Série 3 break 2019 (Touring)

Au lancement, prévu le 26 septembre, la BMW Série 3 Touring 2019 proposera une palette de motorisations allant de 150 à 374 ch. En essence, la gamme comptera les 320i (2.0 turbo 4 cylindres, 184 ch), 330i (2.0 turbo 4 cylindres, 258 ch – qu’il est possible de coupler à la transmission intégrale xDrive) et M340i xDrive (3.0 turbo 6 cylindres, 374 ch). Les 318d (2.0 turbo 4 cylindres, 150 ch), 320d (2.0 turbo 4 cylindres de 190 ch – que l’on peut associer à la transmission intégrale) et 330d xDrive (3.0 turbo 6 cyindres, 265 ch) assureront la donne pour les aficionados du gazole.

Les prix débuteront à partir de 43 450 €. La version hybride rechargeable, BMW Série 3 Touring 330e, ne sera disponible qu’à l’été 2020. D’ici là, nous vous invitons à retrouver notre essai de la BMW Série 3 G20 berline, ainsi que notre article sur la nouvelle BMW Série 1 F40, récemment dévoilée.