Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

BMW et le cas Takata : 110.000 véhicules rappelés au Japon

BMW rappelle 110.000 voitures au Japon, dans le cadre de l’affaire des coussins gonflables défectueux de Takata.

logo bmw rappel couv

La marque à l’hélice subit, elle aussi, les affres du fameux et dangereux Takata gate. La célèbre entité japonaise, connue pour ses systèmes de coussins gonflables de sécurité, a contraint BMW à rappeler 104.151 véhicules sur le marché japonais afin de procéder à un simple échange des airbags frontaux et latéraux.

En effet, s’il n’y a aucun dysfonctionnement du système en cas de choc, ceux-ci peuvent se déployer avec une telle force que des fragments métalliques viendrait à blesser les occupants. On a déjà recensé 14 décès et 150 blessures involontaires, tous liés à cette anomalie, sachant qu’elle concerne encore près de 50 millions de véhicules. Allors qu’un airbag est censé protéger, et non tuer ses occupants, ça pose un certain problème de logique. Les modèles concernés sont :

  1. Série 1 : 2008 à 2013
  2. Série 3 : 2006 à 2013
  3. X1 : 2012 à 2015
  4. X3 : 2007 à 2010
  5. X5 : 2007 à 2013
  6. X6 : 2008 à 2014

Le ministre japonais des Transports, Seiji Maehara, a ordonné le rappel de 7 millions de véhicules supplémentaires en plusieurs arrivées, suite à une campagne de rappel élargie aux Etats-Unis.

Takata croule sous les dettes et doit rappeler encore près de 300 millions de véhicules à travers le monde, ce qui porte sa dette colossale à près de 24 milliards de dollars.

En revanche, qu’en est-il du marché européen ? En effet, aucune campagne de rappel officielle n’a été émise pour le moment par l’Union Européenne.

Via Automotive News, Nikkei.