Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Blackbird : Le véhicule métamorphe (vidéos)

Ce petit châssis n’a l’air de rien, et pourtant, il pourrait mettre à mal le principal hobby des photographes espions : celui de tirer des spyshots de véhicules en pleine phase de tests. Voici le Blackbird.

the-mill-blackbird

Avant toute sortie d’un véhicule, restylé ou entièrement nouveau, les constructeurs passent par une étape aussi dangereuse que la Route de la Mort en Bolivie : la sortie en plein air, en conditions réelles de roulage. Cela consiste à faire évoluer le véhicules dans différentes situations : ville, route, autoroute, mais aussi en conduite intensive sur circuit, dans des conditions extrêmes de température (Laponie et Death Valley sont les destinations préférées des constructeurs), à la montagne ou encore sur un anneau de vitesse. Cette étape est périlleuse car elle suscite l’attention de ceux qu’on appelle « les photographes espions », prêts à dégainer leur appareil pour prendre une photo ou une vidéo du dit modèle en tests et d’en renseigner le plus de caractéristiques possibles aux médias automobiles web, presse, TV, radio).

On a eu droit aux mulets, ou prototypes sous de fausses carrosseries, ou encore aux exemplaires de tests munis de camouflages parfois lourds, parfois déroutants, ou les deux à la fois. Mais ce petit joujou technologique va peut-être permettre de pousser un ouf de soulagement chez les constructeurs automobiles.

Le Blackbird est un petit ensemble à 4 roues qui permet aux utilisateurs de prendre l’apparence de n’importe quel véhicule. Faites-le rouler n’importe où dans le monde, réalisez quelques ajustements photo et vidéo, et quelques jours plus tard, on retrouve l’illusion parfaite d’un modèle complet qui a circulé sans être vu physiquement. Avec un châssis modifiable et modulable sur 1,20 m en longueur et 25 cm en largeur. de 1.21 m sur 25 cm de large, l’engin, motorisé par des combinés 100% électriques, peut être monté sur tous les types de pneus et jantes possibles, et adapté à la façon  d’une traction ou d’une propulsion. Par ailleurs, il peut simuler une accélération lente ou rapide, suivant la nature du véhicule à « tester », ainsi que les mouvements dus au passage des vitesses, brutal ou imperceptible. Son déplacement est réalisé de façon 100% autonome grâce à des lasers (LIDAR) et des caméras permettant de voir sur 360°.

Ainsi, les constructeurs et leurs agence de pub peuvent se permettre de réaliser absolument tout ce qui était impossible à entrevoir auparavant avec de vrais véhicules : phases de dérapage, crashs, etc. Une combinaison avec des casques de réalité virtuelle permettrait à terme de découvrir l’habitacle des futurs véhicules.

Le concept est tellement ingénieux que des constructeurs renommés tels que Audi, Mercedes, ou encore Aston Martin ont déjà fait appel aux services de la Blackbird pour leurs futurs modèles.

Via Wired, Youtube.