Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Behind the Lens | Silverstone (ELMS)

Comme nous vous en parlions précédemment cette année nous aurons la chance de suivre  course après course le photographe belge Michael Dautremont qui est engagé dans le championnat European Le Mans Séries ainsi qu’au 24 heures du mans. Il y a quelques jours se terminait la première course de la saison à Silverstone, nous revenons avec Michaël sur celle-ci.

The Automobilist :  Bonjour Michaël et merci de nous accorder un peu de temps pour revenir ensemble et à travers notre rubrique « behind the lens »  sur la course de votre team, So24! By Lombard Racing. Rappelons que lors de cette première manche du championnat European Le Mans Séries à Silverstone l’écurie de Vincent Capillaire, Jonathan Coleman et Olivier Lombard à réussi une très prometteuse 3éme place.

Michael Dautremont : Merci Nicolas et merci à toute l’équipe de The Automobilist de m’accueillir à nouveau. En effet cette première course à été remplie de rebondissement et à eu un final plus qu’inattendu pour nous. Ce fût vraiment un moment intense que de vivre cela de l’intérieur du team.

The Automobilist : Si je ne me trompe pas Silverstone était une première pour vous, quels ont été vos impressions  ? 

Michael Dautremont : C’est bien cela, Silverstone à été une totale découverte. Je connaissais comme tout le monde le circuit à travers la télévision mais comme l’on sait ce que l’on voit sur le petit écran est rarement identique à la réalité… je ne me suis donc pas trop fié à cela pour me faire une idée du circuit avant d’y aller. C’est assez difficile de s’imprégner d’un circuit en à peine 2 jours, c’est à la fois court et long mais Silverstone fût une découverte assez agréable et intéressante, pour ceux qui ont l’occasion d’aller la bas le virage de Copse est vraiment impressionnant à voir.

Je dirais que qui ma le plus surpris c’est la neige le samedi matin… je pense que c’est exceptionnel en cette période mais c’était vraiment original. Le week-end n’a pas vraiment été au top pour les photos, beaucoup de pluies, de nuages… enfin pas vraiment une belle lumière mais nous sommes en Angleterre et au mois d’avril, il ne faut pas trop en demander. Et puis cela offre aussi des « petits défis » en plus et oblige à rechercher une approche différente.

The Automobilist : Aviez-vous un axe particulier à traiter pour cette course ? 

Michael Dautremont : Du tout, j’ai voulu faire plusieurs essais, plusieurs sujets, être bien entendu focalisé sur la vie du team, des pilotes, des mécanos mais pour les photos de piste je voulais au maximum garder un aspect dynamique. Silverstone étant un circuit très rapide et j’ai vraiment voulu garder cette optique de fluidité, de vitesse dans mes clichés que ce soit dans le box que sur la piste.

The Automobilist : Si vous ne deviez retenir qu’une photo en piste ? 

Michael Dautremont : Difficile de choisir !

Je n’ai pas eu le temps d’essayer tous les endroits, tous les virages, tous les angles… en 2 jours cela était impossible sans connaitre le circuit mais j’en ai réalisé une au début de la course que j’apprécie assez bien. Malheureusement les tribunes n’étaient pas pleines à cet endroit (ce qui aurait apporté un vrai plus esthétiquement) mais j’aime bien cette angle. Etre en bord de piste c’est vraiment une chance mais je suis aussi persuadé qu’il y à un vrai univers à découvrir, à mettre en image depuis les zones spectateurs.

The Automobilist : Comment cela se passe t-il avec les pilotes, les mécaniciens ?  

Michael Dautremont : Bien, même très bien je dirai ! J’ai une totale confiance et liberté de la part du team, cela me permet de me faire « oublier » pour essayer de capter quelques regards, quelques instants de vie des pilotes mais aussi de l’ensemble du team.
J’aime énormément les photos du piste mais ce que je préfère c’est le côtés humain de ce milieu, le regard d’un pilote, la concentration des mécaniciens,.. Ce que j’apprécie  avant tout c’est être « au fond d’un stand », observer, comprendre cette mécanique qui donne vie à un team, ce rythme qu’il y à dans une équipe et de mettre cela en images.

The Automobilist :  Merci beaucoup michael, à noter que l’album de la course est lui disponible sur la page page Facebook de MDstudio. Nous vous donnons donc rendez-vous sur le circuit d’Imola pour la 2eme étape de l’ European Le Mans Series.

Michael Dautremont : Avec grand plaisir.

N’hésitez pas à découvrir l’ensemble du travail de Michael Dautremont sur son site michaeldautremont.lu, à le suivre en direct sur les courses via son instagram : @dautremont_michael et sur son twitter @dautremontm.

 

Nicolas Verneret pour www.theautomobilist.fr