Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Behind the Lens | Le Castellet (ELMS)

A l’occasion de cette nouvelle saison qui commence, nous aurons l’occasion de suivre le photographe, Michaël Dautremont, durant le championnat European Le Mans Series (ELMS) ainsi qu’aux 24 heures du Mans pour vivre de l’intérieur l’apprentissage et les aventures du tout jeune team So24! By Lombard Racing. Que ce soit à travers une image ou une série de clichés nous entrerons dans l’intimité de l’écurie et des pilotes tout au long de la saison 2016. Une occasion unique de découvrir l’envers du décor d’un des plus beaux championnats automobiles du moment.  Soyez les bienvenus  dans cette nouvelle rubrique « Behind the Lens » !

Castellet 06

Avant tout un petit mot sur Michael Dautremont…

Michaël est un photographe d’origine belge vivant au Luxembourg. Nous avons déjà pu découvrir depuis quelques années sur le site son talent mais aussi son travail l’an passé à travers le team « PRIME Racing Luxembourg » et leur Ginetta LMP3 ou encore sur l’organisation « Curbstone »  où il avait en charge la photographie, mais aussi de la réalisation et création vidéo. Finaliste du « Grand Prix Paris-Match du photo-reportage en 2013 » vous pourrez découvrir son travail, plus basé plus sur le côté humain que sur la machine, via son site  www.michaeldautremont.lu.
Cette année un nouveau challenge s’offre à lui en rejoignant le jeune mais prometteur team So24! By Lombard Racing, qui courra le championnat ELMS avec à la baguette Vincent Capillaire, Olivier Lombard et Jonathan Coleman.

Step 01 / Le castellet !

The Automobilist : Vous faites maintenant partie d’une équipe de haut niveau. Qu’est-ce que ça change dans votre travail photographique ? Plus d’exigences ? Quels sont les avantages ?

Michael Dautremont : Je dirais que j’ai vraiment beaucoup de chance car j’ai une confiance totale de la part de So24! By Lombard Racing. Je peux essayer, créer de nouvelles choses. Jean Lombard m’a vraiment offert ce dont tout photographe rêve : la liberté ! C’est aussi une exigence « énorme » car on n’a pas le droit à l’erreur, surtout sur des circuits que l’on ne connait pas, mais c’est aussi quelque chose de très agréable pour travailler et je remercie l’ensemble du team pour cela.

The Automobilist : Quelle est la manche qui vous excite le plus en 2016 ?

Michael Dautremont :  Toutes ! Mise-à part Spa-Francorchamps où j’ai le plaisir de me rendre régulièrement, c’est la première fois que je me rends sur les autres circuits de la saison. Ce sera donc pour moi un apprentissage et une découverte permanente, c’est vraiment un très beau challenge !  Le Castellet a déjà été une belle découverte et nul doute que chaque circuit sera une nouvelle aventure !

The Automobilist : On peut remarquer que vous êtes aussi doué en photo de piste qu’en photo d’ambiance dans les paddocks qu’en portrait de pilotes. Expliquez-nous un peu… Vous avez une préférence ?

Michael Dautremont : Ce que j’aime avant tout dans le sport automobile, c’est l’humain, les sensations, les émotions. En une image on peut résumer la tension des mécanos avant un ravitaillement, la concentration d’un pilote, les frissons des passionnés… C’est vraiment quelque chose de magique ! J’aime aussi la photo de piste car on peut vraiment y être créatif mais je préfère nettement être « au fond d’un box » et attendre le bon moment 🙂

The Automobilist : Si vous deviez retenir une photo et pourquoi celle-là ?

Michael Dautremont : L’avantage de découvrir un circuit est d’avoir une totale liberté, on n’a pas vraiment d’a priori, de repères, aucunes connaissances du terrain et donc instinctivement on tente, on essaye beaucoup plus de choses, de points de vue. J’aime cet effet dynamique, cette fluidité et le graphisme que l’on peut donner à une image quand la voiture accélère, je dirais que c’est « mon coup de cœur » pour cette session au Castellet.

Nous aurons donc l’immense plaisir de retrouver très rapidement Michael et l’ensemble du team So24 ! By Lombard Racing, que nous aurons l’occasion de rencontrer dans les prochains mois.

En attendant, nous souhaitons beaucoup de réussite à cette belle équipe pour la première manche de l’ELMS qui se déroulera à Silverstone le 17 avril.

A très vite !