Le Nouvel Automobiliste

Audi TT RS : un retour lifté

Audi TT RS restyle 2019

La version -très- sportive du coupé emblématique de la marque aux anneaux n’avait pas encore eu droit au traditionnel coup de bistouri de mi-carrière, c’est désormais chose faite mais le chirurgien s’est montré très timide quant aux changements apportés à son style…

Du pareil au même

Il faut être spécialiste pour reconnaitre au premier coup d’œil ce cru 2019 de l’Audi TT RS, tant les évolutions apportées sont subtiles. Mais ça n’est pas parce qu’on ne les remarque pas qu’il n’y en a pas !

En effet, la partie avant a été complètement retravaillée au niveau du bas du bouclier : entrées d’air redessinées, élargies, avec une partie plus proéminente vers le passage de roue, tandis que l’écope couleur carrosserie passe de l’extérieur vers l’intérieur, pour rejoindre la calandre en nid d’abeille noir brillant.

A l’arrière, là encore il faudra avoir l’œil pour déceler le nouveau dessin, on notera toutefois l’apparition d’écopes latérales situées de part et d’autre du nouveau bouclier derrière les roues, ainsi qu’un aileron à la forme revue disposant de nouvelles extrémités à ailettes.

Les blocs optiques n’évoluent pas, que ce soit à l’avant ou à l’arrière, mais il faut reconnaitre qu’ils sont encore dans l’air du temps. Il est toujours possible d’opter pour des feux arrière OLED en passant par le catalogue des options, catalogue qui « offre » différents choix de personnalisation comme la couleur des appendices extérieurs (noir brillant ou alu mat pour les rétros, l’aileron, les 4 anneaux et la lame avant) ou encore celle des surpiqures et accastillages intérieurs. Hormis ces choix de couleurs et matières, l’intérieur reste identique au modèle précédent.

Trois nouvelles teintes de carrosserie font leur apparition, Pulse Orange et Turbo Blue déjà disponibles sur le restylage des versions classiques, plus un inédit vert Kyalami spécifique à cette version RS du TT.

In the army now

Du côté de la mécanique, là encore c’est status quo : l’Audi TT RS conserve son 5 cylindres 2.5l turbo, avec une puissance et un couple inchangés (400 ch et 480 Nm), répartis sur les quatre roues via le système Quattro et une boite auto à double embrayage et 7 rapports S Tronic. Le 0 à 100 km/h est ainsi toujours expédié en 3,7 secondes et la vitesse maxi bridée à 250 km/h, ou 280 en cochant la petite option qui va bien. On note toutefois une légère prise de poids avec 10 kg supplémentaires sur la balance (soit 1450 kg au total pour le coupé), vraisemblablement liée au passage à la norme WLTP.

Les tarifs français ne sont pas encore connus, mais devraient être un poil plus élevés que ceux proposés en Allemagne ( 67.700€ pour le coupé et 70.500€ pour le Roadster), les commandes ouvrant dès aujourd’hui outre-Rhin.

L’Audi TT RS restylé sera présenté à Genève en Mars et arrivera dans les concession dans la foulée.

L’Audi TT RS 2019 en vidéo

L’Audi TT RS 2019 sous tous les angles