Le Nouvel Automobiliste

L’Audi A6 Avant 2018 se dévoile (galerie, vidéo)

Timing serré chez Audi : un peu plus d’un mois après la berline, la marque allemande dévoile l’A6 Avant 2018. Au programme : un volume de coffre accru, et quelques aspects pratiques en plus par rapport à la berline.

D’abord la berline, ensuite le break. A chaque nouvelle génération d’Audi A6, c’est la même ritournelle ! Ce schéma est d’ailleurs reproduit chez les concurrents BMW et Mercedes, où les Série 5 et Classe E sont d’abord présentées en berline. Pourtant, ce sont bien les versions breaks de ces modèles qui sont les plus vendues. Dans le cas de l’A6, la déclinaison Avant représente même près de 2/3 des ventes en France. Pas question donc pour Audi de s’en passer !

Audi A6 Avant 2018

Audi A6 Avant 2018 : une A6, mais en break !

Pas de surprise, l’Audi A6 Avant 2018 reprend l’avant (sans mauvais jeu de mots !) de la berline, avec notamment ses phares biseautés. L’air de famille avec les dernières A7 et A8, les deux autres porte-étendards de la marque, est flagrant. La calandre hexagonale finit de différencier cette A6 Avant de sa devancière, bien que la filiation se remarque instantanément, comme toujours chez Audi.

De profil, exit le pavillon en arc de cercle de la berline : place à un hayon, au demeurant plus incliné que sur la génération précédente d’A6 Avant. Les feux, à l’arrière, sont quant à eux empruntés à l’A6 berline. En définitive, Audi nous livre un break agréable à regarder, à condition d’aimer le classicisme et le design très « chirurgical » du constructeur. Pour plus de chaleur, il est possible de jeter son dévolu sur un break… venu du froid : le Volvo V90, que l’on a pu essayer en version Cross Country.

En rouge : l’ancienne génération d’Audi A6 Avant. En gris : la nouvelle Audi A6 berline.

L’Audi A6 Avant 2018 à l’intérieur

Mais l’intérêt d’un break est surtout de proposer plus d’espace à bord qu’une berline. Certes, c’est le cas de l’Audi A6 Avant 2018. Mais ne vous attendez pas à une augmentation colossale du volume de coffre : celui-ci passe, par rapport à la berline A6, de 530 à 565 dm3 (soit le même volume que celui de l’actuel opus d’A6 Avant, au hayon moins incliné cependant). En comparaison, une BMW Série 5 Touring fait un poil mieux (570 dm3), tandis que la Mercedes Classe E SW creuse l’écart avec 670 dm3. La Mercedes garde aussi une longueur d’avance banquette rabattue, en affichant 1820 dm3, contre 1680 pour l’Audi.

En bon break, l’Audi A6 Avant 2018 ajoute aussi quelques astuces par rapport à la berline, comme l’ouverture électrique du hayon (de série), des crochets pour fixer les sacs dans le coffre ou encore des rails pour le « compartimenter ». Le break allemand n’en oublie pas les aspects technologiques : à ce sujet, il se cale sur la berline. On retrouve ainsi, au centre de la planche de bord, un écran tactile de 8,6 pouces permettant de régler différents paramètres comme l’audio ou la climatisation. Une dalle numérique (le désormais célèbre virtual cockpit) vient se placer derrière le volant, et remplacer les compteurs « classiques » de l’ancienne mouture d’Audi A6 (Avant).

Audi A6 Avant 2018

Toujours côté techno, les aides à la conduite ne sont pas en reste puisque Audi en dénombre 38 sur cette A6 Avant. Ce sont les mêmes que sur la berline, et nous pouvons citer le régulateur de vitesse adaptatif, l’assistance au stationnement ou encore la direction active/les 4 roues directrices (qui fait pivoter de 5° les roues arrières dans le sens opposé des roues avant, jusqu’à 60 km/h. Au-delà, les roues arrières pivotent dans le même sens que les roues avant).

Audi A6 Avant 2018 : une gamme moteurs 100% « mild-hybrid »

Puisque nous n’avons pas encore évoqué la partie moteurs, sachez que l’A6 Avant embarquera sous son capot trois motorisations diesel et un moteur essence… les mêmes que la berline A6 ! En diesel, donc, nous retrouverons le 4 cylindres TDi de 204 ch (400 Nm), le V6 TDi de 231 ch (500 Nm), et enfin le V6 TDi de 286 ch (620 Nm). L’offre essence se limite au V6 3.0 TFSI de 340 ch et 500 Nm. Attention toutefois à employer les nouvelles nomenclatures Audi : l’essence se nomme ainsi 55 TFSI, les Diesel, 40 TDI, 45 TDI et 50 TDI en allant crescendo.

Toujours comme sur la berline, ces blocs sont associés à un système de microhybridation (mild-hybrid) : 12V pour le 4 cylindres diesel, 48V pour les V6. L’avantage ? Une baisse de la consommation via la possibilité de circuler en roue libre de 55 à 160 km/h lors des phases de décélération. Audi annonce une économie de carburant pouvant atteindre les 0,7 l/100 km. Les V6 diesels seront couplés à la boîte Tiptronic à 7 rapports et la transmission intégrale Quattro. Le 40 TDI (seul traction de la gamme) et le 55 TFSI seront associé à la boîte à double embrayage.

L’Audi A6 Avant 2018 rejoindra les concessions françaises en septembre. Il faudra attendre quelques mois de plus pour voir débarquer la baroudeuse A6 Avant Allroad, la sportive S6 et la tonitruante RS6.

Audi A6 Avant 2018

Ci-dessous, l’Audi A6 Avant 2018 en vidéo :

Crédits illustrations et vidéo : Audi