Le Nouvel Automobiliste
Aston Martin DBS GT Zagato

Aston Martin DBS GT Zagato 2019 : un Z qui veut dire…

… Zagato certes mais aussi Zusammen ou « Ensemble » si vous ne pratiquez pas la langue de Goethe. Pourquoi ? Parce que pour acquérir une DBS GT Zagato, vous devez aussi acheter une DB4 GT Zagato Continuation !

Aston Martin DBS GT Zagato et DB4 GT Continuation : elles font la paire

Alain Afflelou aurait-il inspiré la stratégie commerciale de la vénérable marque britannique ? Quand même pas car l’idée de proposer un duo d’ « Aston Zagato » est avant tout un coup marketing plutôt qu’un rabais commercial. Une offre « duo » à laquelle Aston Martin devient presque coutumière pour qui se souvient de l’éphémère carrière de la citadine Cygnet (sinon, retrouvez notre article ici !). Après la présentation récemment de la DB4 GT Zagato Continuation, un refabrication à 19 exemplaires du coupé pour fêter les 60 ans de la collaboration Zagato – Aston Martin, voici venir la version 2019 : la DBS GT. Qui, les dates sont bien faites, marque aussi… les 100 ans de Zagato !

L’Aston Martin DBS GT Zagato sera, comme la DB4 Continuation, limitée à 19 exemplaires. Elle est « moderne » cependant, dérivant de la DBS Superleggera actuelle, à savoir, V12 5,2 l bi-turbo de 725 ch et 900 Nm de couple… Des performances à comparer aux 6 cylindres 4,7 l de 390 ch de la DB4 GT avec boîte manuelle 4 rapports et différentiel à glissement limité. Le style en revanche est inédit, avec une gigantesque bouche-calandre à l’avant, des feux cristal (certes inspirés de la Vanquish) et une ligne laissant entrevoir le célèbre double-bossage de pavillon cher à Zagato.

Aston Martin et Zagato : duo indissociable

Dans l’histoire d’Aston Martin, Zagato occupe une place importante. Le carrossier italien aura su porter sa patte à de nombreuses reprises au style anglais. Après la DB4 GT (1960-1963), le carrossier a signé la V8 Zagato aux formes cubiques (1986-1990) puis est devenu particulièrement régulier à partir des années 2000. Ainsi ont vu le jour les DB7 Zagato (2002-2003), DB AR1 (2003-2004), V12 Vanquish Roadster (2004), V12 Zagato (2012) et Vanquish Zagato (2016), cette dernière ayant vu le jour en 4 carrosseries différentes. On n’oubliera pas non plus les trois carrosseries (coupé, cabriolet et shooting brake) de la Zagato Centennial au design légèrement baroque. Et on remarquera l’absence de contribution à une berline (ni Lagonda, ni Rapide chez Zagato)… et ça ne risque pas de changer puisque cette dernière court vers sa fin de carrière.

Le « lot » des DB4 et DBS GT, qu’on n’hésiterait presque pas à appeler œuvres d’art tant leur style est travaillé, n’a pour l’heure pas de tarif connu. La DB4 GT avait été précédemment annoncée à 6 millions de livres (6,5 millions d’euros). Et pas sûr que la DBS soit offerte sans supplément… de budget, ni d’âme.