Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Alpine : Michael van der Sande part pour Jaguar Land Rover

Petit coup de tonnerre à Dieppe où la production en série de l’Alpine A110 a débuté cette année. Deux ans après sa nomination comme Directeur général d’Alpine, Michael van der Sande s’en va : il vient d’être nommé responsable de JLR Special Operations, le département qui réalise les fameuses Jaguar et Land Rover « SVO » et « SVR ».

Bref retour sur la carrière de Michael van der Sande

Mars 2016 – Mars 2018 : deux petites années et puis s’en va. Michael van der Sande ne reste jamais bien longtemps au même endroit et à la même place, ajoutons à cela qu’il a déjà pas mal travaillé au Royaume-Uni. Son départ pour Jaguar Land Rover est une forme de retour aux sources pour lui. Sa carrière a débuté en 1991 chez Nissan Europe et c’est en 1995 qu’il rejoint Rolls-Royce et Bentley, comme directeur Marketing. Un poste qu’il occupera ensuite à partir de 1997 chez Harley-Davidson, où il grimpera jusqu’au poste de Directeur général responsable des opérations en Europe, Afrique et Moyen-Orient. Il revient au marketing en 2008 en allant chez Tesla où il est aussi directeur des ventes et des services. L’année suivante, le voilà chez Aston Martin pour être directeur commercial au niveau mondial. Il y reste cinq ans et en 2013 devient le Directeur du Marketing du Groupe Renault.

En tant que Directeur général d’Alpine, Michael van der Sande a eu un rôle particulièrement important : celui de renforcer la marque au moment de sa renaissance. En 2016, rappelons-nous, l’Alpine n’est encore qu’un showcar, appelé Vision ! Et ce n’est qu’en février 2017 que l’A110 est officiellement dévoilée ! Il a donc su, et nous l’avions rencontré à plusieurs reprises à ce sujet, mettre à profit son expérience pour permettre à la marque dieppoise de faire son grand retour sur la scène mondiale. Avec ainsi, une scénarisation du lancement avec série limitée Première Edition, une communication millimétrée, le déploiement progressif de la gamme avec deux versions présentées cette année à Genève, et un engagement en Europa Cup avec Signatech.

Pour une dernière photo chez Alpine, voici « MVDS » au Salon de Genève 2018 :

Fort turnover chez Alpine

Reste qu’à l’heure où Alpine est en plein lancement, ce départ peut ouvrir quelques questions : bien sûr le départ d’un seul homme, fusse-t-il son dirigeant, ne remet pas en cause la pérennité du A fléché, mais avec le départ en retraite début février de Bernard Ollivier, l’ancien adjoint de « MVDS », ainsi que celui du directeur technique David Twohig pour Byton, c’est tout de même un sacré renouvellement que va subir Alpine… Espérons que cela soit pour le meilleur avec, pour leur succéder, une direction qui puisse faire perdurer le déploiement de l’A110 et pourquoi pas l’arrivée de nouveaux produits.

Et Jaguar Land Rover dans tout ça ?

Bonne question, merci de l’avoir posée ! D’après Autocar, il remplace John Edwards, 27 ans de maison chez Jaguar, et devient directeur du département Special Vehicle Operations. Cette équipe, que John Edwards avait réunie en 2014, a aussi la responsabilité de Jaguar Land Rover Classic, le département histoire du groupe, connu pour ses recréations de modèles historiques (Type D, XKSS etc.). Côté série, cette division de JLR prend en charge les modèles d’ultra sport SVR, d’ultra luxe SVAutobiography, et tout ce qui mérite d’être appelé « Special vehicles ». Très récemment, le Range Rover SV Coupé est sorti de leurs ateliers.

Retrouvez nos interviews de Michael van der Sande à ces liens :

Via Autocar