Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Alfa Romeo Giulia Veloce & Advanced Efficiency : Officielles

Alfa Romeo a dévoilé aujourd’hui les photos officielles de la version intermédiaire Veloce de sa berline, la Giulia. Au programme, un gouffre comblé par 280 chevaux et une transmission 4 roues motrices.

Déjà entraperçue dans les colonnes de The Automobilist en pleine phase de tests, la Giulia Veloce se révèle au grand jour. Jusqu’à présent, la Giulia possédait une gamme plutôt étendue, mais avec un énorme gouffre entre les versions classiques, Giulia, Giulia Super et Giulia Lusso, et la démoniaque Quadrifoglio Verde. Ou comment passer du coq à l’âne. Cette abysse se confirme jusque dans la palette de moteurs disponibles : 200 ch et 510 (!!) en essence contre 136, 150 et 180 ch en diesel.

La marque transalpine a donc remédié à ce problème en relançant un autre label historique : Veloce. En effet, Alfa Romeo révèle sa Giulia Veloce comme un parfait moyen de combler le vide. A la manière d’une Audi S4, par exemple, la Giulia Veloce se présente avec un kit carrosserie revu, singeant légèrement le dessin de son aîné à 4 feuilles. Pare-chocs avant ajouré, extracteur d’air, jantes de 19 pouces piquées à la QV, double sortie d’échappement, logo Veloce sur les ailes, détourage de vitres noir laqué et caisse abaissée de 20 mm sont au programme. Deux nuances spécifiques sont proposées sur la version Veloce : le Blu Misano ou le Grigio Silverstone.

A l’intérieur, de nouveaux sièges baquet tendus de cuir et au logo embossé sur les appuis-tête font leur apparition, plus enveloppants que les sièges classiques, de même qu’un nouveau volant à méplat, des inserts en aluminium sur la planche de bord ou encore un nouveau pédalier sport. Pour le reste, c’est quasiment du haut-de-gamme : système Alfa DNA, écran d’infotainment Alfa Connect de 6,5 pouces, régulateur/limiteur de vitesse actif, freinage automatique d’urgence, avertisseur de changement de file.

Les nouveautés techniques sont nombreuses. A commencer par la présence de deux nouveaux blocs : un 2.2 JTD de 210 ch et 470 Nm de couple maxi ou un 2.0 TB de 280 chevaux et 400 Nm de couple sont au programme, associés tous deux à une transmission automatique ZF à 8 rapports. La puissance est transmise par les 4 roues grâce à la nouvelle transmission Q4. Pour mémoire, le bloc mazout est intégralement en aluminium et que le Nuova Q4 ne fait prendre que 60 kg à la berline italienne, relevant sa masse à 1.620 kg. Cette nouvelle transmission intégrale permanente envoie, dans des conditions normales, toute la puissance vers les roues arrière. Toutefois le système détecte du patinage sur les roues avant, il peut envoyer jusqu’à 60% de la puissance sur les roues antérieures. 

Autre nouveauté, une version ultra-efficiente nommée AE, pour Advanced Efficiency. Celle qui représentera la version à basse consommation de la gamme sera mue par un 2.2 JTD de 180 chevaux revu et associé à la classique BVA à 8 rapports. Le L4 2.2 L diesel profite d’un nouvel échangeur air/eau, d’une nouvelle vanne EGR, d’un circuit de refroidissement spécifique et la boite de vitesse voit ses rapport allongés. L’assiette de la berline est abaissée de 5 mm et les nouvelles jantes aérodynamiques en 16 pouces sont équipées de pneus à faible résistance au roulement. Ces évolutions permettent à la Giulia AE de revendiquer un bon Cx de seulement 0.23, le tout pour une consommation annoncée à 4,2 l/100 km et 99 g de CO2/km.

La Giulia Veloce sera exposée juste à temps pour le Mondial de l’Automobile de Paris en octobre aux côtés de la version Super et du modèle frappé du Trèfle à 4 Feuilles. Le prix d’attaque est fixé à 50.500 € en version diesel 210 ch, seule version disponible à la commande durant les prochaines semaines ou prochains mois.

Via Alfa Romeo, La Stampa, LaRepubblica.