Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Abidjan ouvre son premier « Mondial de l’Auto »

Abidjan accueillera pour la première fois dans l’histoire de l’Afrique de l’Ouest un salon international de l’automobile fin octobre. Ce salon témoigne du renouveau économique du secteur automobile au pays, lui qui a tant bien que mal traversé la crise politique de 2012.

Les chiffres du marché automobile ivoirien sont en constante progression depuis 2014 : +10,8 % en 2014 et de +12 % en 2015. Cela est dû aux investissements massifs des entreprises privées et du secteur public, sachant que la vente de véhicules neufs aux particuliers ne représente pour le moment que 15% des ventes totales.

Malgré ce regain d’activité du secteur automobile dans le pays, la Côte d’Ivoire précise que celui-ci n’est pas assez fort économiquement parlant pour accueillir la présence d’une usine d’un constructeur pour le moment : le pays est donc cantonné à vendre des véhicules sur le territoire en attendant d’en fabriquer.

« Il s’agira au cours de ce salon professionnel organisé, avec l’appui technique de Axes Marketing (agence spécialisée dans l’évènementiel), de créer une plateforme d’échanges directs  entre les professionnels du secteur automobile et le grand public montrer ce qu’un concessionnaire apporte à l’acheteur en termes de conseil, de professionnalisme, de sécurité, de garantie, de service après-vente. […] Le marché ivoirien de l’automobile s’est très vite repositionné après la crise post-électorale, passant de 5264 véhicules neufs vendus à 8548 véhicules en fin décembre 2012. Ce qui représente un surplus de 3284 véhicules en l’espace de d’une année. Soit 62,37% de progression. Il faut profiter de ce nouveau regain de forme pour renouveler et assainir le parc automobile.», a expliqué Marc Anglade, le président du Gipame (Groupement InterProfessionnel Automobiles Matériels et Equipementiers).

Toutefois, le volume de véhicules neufs vendus en Côte d’Ivoire reste nettement en dessous de ceux réalisés dans les grands marchés africains tels que l’Afrique du Sud, le Nigeria, le Maroc, l’Algérie ou encore le Kenya, où les constructeurs automobiles s’évertuent à installer des usines de fabrication et d’assemblage. Le succès du salon aura beaucoup d’importance quant à l’élaboration d’un plan pour l’exportation de véhicules depuis la Côte d’Ivoire.

Sur le premier trimestre de cette année, 2 357 véhicules neufs ont été vendus. Toyota est toujours maître dans la commande avec près de 20% de parts de marché devant Hyundai avec 13,2%, tandis que Renault dépasse Mitsubishi pour atterrir sur le podium à 11,3%.

Dans le détail par modèles, le Toyota Hilux règne en maître avec 10% de parts de marché, mais le reste du Top 10 est complètement remanié: le Dacia Duster, rebadgé Renault à l’occasion, grimpe de deux places au 2ème rang au classement général avec une part de marché de 5,6% au-dessus du Mazda BT-50, tandis que le Mitsubishi L200 fait deux rangs pour # 4 et le Toyota RAV4 gagne deux à la 5ème place. Il n’y a pas moins de quatre nouvelles entrées dans le Top 10 : on note dans l’ordre aux places n°6 à n°9 la Peugeot 301, le SUV chinois Great Wall Wingle en n°7, le nouveau Hyundai Tucson et le 4×4 Peugeot 4008.

Le Salon de l’Automobile d’Abidjan ouvrira ses portes du 27 au 30 octobre prochain.

Via jeuneafrique.com, Best Selling Cars