Site icon Le Nouvel Automobiliste

Les écrans tactiles automobiles dangereux, 12 autos comparées par le magazine Suédois Vi Bilagare

Le magazine Vi Bilägare dénonce les écrans tactiles sources d'accident

Nos amis suédois du magazine Vi Bilagare  ont formalisé de façon assez pertinente ce que nous répétons à longueur d’article. Les écrans tactiles automobiles c’est bien, mais quand leur utilisation est intuitive. Je m’étais ainsi insurgé lors de mon essai contre la Bmw IX et son réglage de hauteur de siège introuvable.

Retrouvez cet essai à écouter en podcast

Les boutons physiques sont de plus en plus rares dans les voitures modernes. La plupart des fabricants passent aux écrans tactiles, dont les performances sont très décevantes lors d’un test effectué par le magazine Vi Bilagare. 

Les écrans tactiles automobiles ne cessent de s’agrandir. Les ingénieurs de la plupart des constructeurs automobiles aiment abandonner les boutons et les interrupteurs physiques, bien qu’ils soient de loin supérieurs en termes de sécurité.

C’est la conclusion du magazine Vi Bilagare  qui a effectué un test approfondi du système HMI (Human-Machine Interface) sur douze voitures.

Les designers veulent un intérieur « propre » avec un minimum de fioritures, et les services achat veulent réduire les coûts. Au lieu de développer, fabriquer et garder en stock des « boutons physiques « pendant des années, les constructeurs automobiles souhaitent intégrer davantage de fonctions dans un écran écrans tactiles automobiles qui peut être mis à jour au fil du temps.

Alors, en quoi ces écrans ont-ils affecté la sécurité ? Le magazine Vi Bilagare  a rassemblé onze voitures modernes de différents constructeurs sur un aérodrome et a mesuré le temps nécessaire à un conducteur pour effectuer différentes tâches simples, comme changer de station de radio ou régler la climatisation. Tout cela pendant que la voiture roulait à 110 km/h. Une Volvo V70 âgée de 17 ans équipée « à l’ancienne » sans écran tactile a été intégré dans le test, comme base de comparaison. 

Un aspect important de ce test est que les pilotes ont eu le temps de se familiariser avec les voitures et leurs systèmes d’info divertissement avant le début du test.

Et pourquoi pas de commande vocale ?

Les constructeurs tiennent à souligner que de nombreuses fonctionnalités peuvent désormais être activées à la voix. Mais les systèmes de commande vocale ne sont pas toujours faciles à utiliser, ils ne peuvent pas contrôler toutes les fonctions et ils ne fonctionnent pas toujours comme annoncé, c’est pourquoi les systèmes de commande vocale n’ont pas été testés à l’occasion de cet article.

Les résultats parlent d’eux-mêmes. La voiture la moins performante a besoin de 1 400 mètres pour effectuer les mêmes tâches pour lesquelles la voiture la plus performante n’a besoin que de 300 mètres.

La Volvo V70 de 2005 montre que les commandes physiques sont plus faciles à utiliser que les écrans tactiles.

Quels tests ont été effectués ?

Activer le siège chauffant, augmenter la température de deux degrés et démarrer le dégivrage.

Allumer la radio et régler la station sur un canal spécifique (Programme suédois 1).

Réinitialiser l’ordinateur de bord.

Abaisser l’éclairage des instruments au niveau le plus bas et éteindre l’affichage central.

Mais où sont les Grandes différences

La voiture la plus facile à comprendre et à utiliser est de loin, la Volvo V70 de 2005, Les quatre tâches sont traitées en dix secondes chrono, pendant lesquelles la voiture parcourt 306 mètres à 110 km/h.

À l’autre extrémité de l’échelle, la MG Marvel R. A son volant le conducteur a besoin de 44,6 secondes avant que toutes les tâches ne soient réalisées, pendant lesquelles la voiture a parcouru 1 372 mètres, soit plus de quatre fois la distance parcourue par l’ancienne Volvo.

BMW IX et Seat Léon fonctionnent mieux, mais les deux sont encore trop compliqués. Le conducteur a besoin de près d’un kilomètre pour effectuer les tâches. Beaucoup de choses peuvent se produire pendant cette durée. BMW iX propose un écran tactile combiné à des boutons physiques, Mais ce n’est pas la garantie d’un système facile à utiliser. Le système d’info divertissement de BMW possède de nombreuses fonctionnalités, mais il possède également l’une des interfaces utilisateur les plus complexes et les plus compliquées jamais conçues.

Dacia Sandero et Volvo C40 fonctionnent bien avec leurs écrans tactiles. Cependant, ils ne sont pas surchargés de fonctionnalités. Volvo montre particulièrement qu’un écran tactile n’a pas besoin d’être compliqué.

Un autre péché est commis par Volkswagen et Seat. Afin d’économiser de l’argent, les commandes de climatisation tactiles situées sous l’écran de l’ID.3 et de la Léon ne sont pas rétroéclairées, ce qui les rend totalement invisibles la nuit. nous l’avions constaté lors de notre essai de la Seat Leon .

Il a aussi été mesuré l’angle auquel le conducteur doit regarder vers le bas pour actionner les commandes. En photographiant le même conducteur dans toutes les voitures, nous constatons que le conducteur baisser les yeux de 56 degrés dans la MG pour voir l’extrémité inférieure de l’écran tactiles, à comparer aux seulement 20 degrés mesurés dans le Mercedes GLB.

Les résultats d’après le magazine Vi Bilagare ( durée en secondes pour réaliser le test )

https://www.vibilagare.se/nyheter/physical-buttons-outperform-touchscreens-new-cars-test-finds

Texte Fredrik Diits Vikström Photographe Glenn Lindberg

SOURCE : Glenn Lindberg / magazine Vi Bilagare

Traduction / adaptation : Francois Bouet 

Quitter la version mobile