Le Nouvel Automobiliste

2019 : les vœux de l’équipe

Pour bien commencer l’année 2019, il faut bien savoir d’où nous venons. L’année 2018 fut une fois de plus riche pour l’automobile et nos rédacteurs ont tous, chacun à leur manière, joué du clavier pour en récapituler les moments qui les ont marqués.

Eddy P

C’est une année automobile bien particulière qui s’achève, une année où la vérité a plus que jamais été au cœur des événements.
La vérité sur la consommation et la pollution des véhicules avec le passage progressif aux nouvelles normes d’homologation WLTP. Le système est d’une grande complexité et n’est pas parfait mais il est incontestablement plus réaliste, en particulier pour mettre en relief l’autonomie réelle des véhicules électriques.
La vérité face à la justice à laquelle Carlos Ghosn se heurte encore actuellement très brutalement (la question étant toutefois de savoir quelle vérité tant cette affaire semble impliquer d’intérêts).
L’heure de vérité pour les grands salons automobile comme celui de Paris, mais pas uniquement. De plus en plus mis à mal dans une concurrence mondialisée et fortement accentuée ils doivent se réinventer… ou peut-être disparaître.
Notre vérité, pas absolue mais sincère, que nous espérons vous apporter à chacun de nos articles ou de nos essais. Les miens ont été intégralement premium cette année. J’ai découvert l’univers Audi pour la première fois (étonnant non ?) et, c’est la vérité, j’ai aimé ça. Mais diable ! Que c’est cher…
Le discours de vérité enfin que NOUS vous avons toujours tenu et que nous continuerons à vous tenir parce que vous nous faites confiance depuis longtemps et pour longtemps encore.
Je ne sais pas vous mais moi la vérité ça me plaît bien. Alors j’en reprendrais bien une louche pour une belle année automobile 2019 que je vous souhaite de passer en notre compagnie !

François M

Les anniversaires s’enchaînent : après Ferrari en 2017, c’est au tour de Porsche de célébrer son 70e printemps et Renault ses 120 ans. Un vertige quand on sait que la première auto chinoise de grande série, la Xiali de Geely, fêtait en 2018 son 20e anniversaire.
Pourtant cette année, c’est bien en Asie que a tectonique automobile a le plus bougé. Avec une secousse, au Viêt-Nam où naît avec Vin Fast une industrie nationale, se lançant sur base d’Opel Karl Rocks. Avec un séisme commercial, en Chine où les ventes ont ralenti pour la première fois. Alors que l’Empire du Milieu est la réserve de croissance privilégiée de la plupart des groupes auto du monde entier, notamment du Groupe VW, le Groupe PSA y est toujours à la peine et Renault s’apprête à y lancer son offensive électrique.
Et enfin, bien sûr quand on parle de Renault, on retient de cette fin 2018 le tremblement de terre judiciaire qu’est l’arrestation de Carlos Ghosn au Japon. Renault se serait bien passé d’un tel événement pour ses 120 ans, d’autant qu’il s’inscrit dans une suite de moments forts où l’histoire croise celle du Losange, de l’incarcération de Louis Renault à l’assassinat de Georges Besse.
Le style automobile aura été marqué par le trio de concepts français, chacun dans sa thématique : dissymétrique pour la DS X E-Tense, autonome pour la série des Renault EZ, et rétro-futuriste pour la Peugeot E-Legend. Peu d’autres études auront marqué 2018, à l’exception peut-être du discret retour de Fiat aux concepts-cars avec le Fastback, présenté quelques mois après la disparition de son PDG emblématique, Sergio Marchionne.
Si bien qu’à l’heure de la dernière année de la décennie, nombreux sont les sujets ouverts et inachevés, et notamment nombre des questions déjà ouvertes il y a 12 mois : avenir de la voiture thermique, essor de la voiture électrique -et parallèlement, avenir de Tesla ou d’autres constructeurs électro-dédiés, ou encore le devenir de la conduite individuelle. En la matière, nul séisme mais des lignes de crêtes qui bougent lentement. Car derrière le fracas de l’histoire, la grande aventure de l’automobile continue, plus que jamais.

Romain B

2018 : année de nouveautés majeures, dont la Peugeot 508 qui montre que le segment des berlines familiales peut offrir une belle résistance face à la déferlante des SUV, ou encore, pour rester chez les françaises, du Citroën C5 Aircross qui n’est plus tellement une nouveauté pour les passionnés d’auto que nous sommes puisqu’il a été révélé puis commercialisé pour la première fois en Chine il y a bientôt 2 ans au Salon de Shanghai 2017.
Eh oui, les temps changent ! Et en parlant de salon auto, là aussi 2018 aura marqué une petite « révolution », dans le sens où le Mondial de Paris aura vu son format modifié pour coller aux nouvelles attentes des visiteurs mais aussi des marques, qui ne sont plus aussi enclines qu’avant à dépenser des fortunes pour exposer coûte que coûte leurs modèles sur les moquettes.
De nombreux constructeurs étaient absents, mais cela n’aura pas empêché les visiteurs de venir nombreux durant les 10 jours de l’événement, comme quoi les grands salons et la passion automobile ne sont peut-être pas si morts que ça !
Difficile de résumer l’année 2018 en étant positif. L’automobiliste a été pris pour cible de toute part : limitation de vitesse à la baisse, augmentation du prix des carburants… La mise à jour du calcul des consommations alourdit aussi la facture via la taxation française, et met en évidence l’incohérence de ses taxes : d’un côté le diesel est montré du doigt et plus taxé qu’avant, et malgré tout, l’éco-taxe avantage les voitures qui émettent moins de CO2, dont font parties les voitures Diesel….
Paris a vu disparaître l’Autolib’ qui devait révolutionner le déplacement automobile à Paris. Ce ne sera pas pour tout de suite. Paris encore, qui a vu disparaître la plupart des showrooms automobile des Champs-Elysées. Mais Paris a su montrer qu’elle pouvait se réinventer. Le Mondial, qui été annoncé comme un fiasco, a tout de même attiré le million de visiteur. Merci aux motards également qui sont venus grossir les rangs de ce beau salon.
La passion automobile est encore présente, et vous nous le prouvez chaque jour. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre sur les réseaux sociaux, à lire nos articles et les partager. 2019 s’annonce prometteuse : il y aura encore des salons à arpenter, des concepts à découvrir, des nouveautés à essayer. Et côté français, nouvelles 208 et Clio sont très attendues, et nous attendons les festivités du centenaire de Citroën. Nous vous souhaitons le meilleur pour 2019.

Antoine L

Encore une très bonne année d’écoulée au sein de The Automobilists ! Ce fut un véritable plaisir de vous partager l’ensemble de l’actualité automobile et des essais que nous avons pu suivre et réaliser. L’essai le plus improbable, mais drôle comme tout, a été celui de la Renault Kwid, alors que la Mustang Bullitt continue d’hanter mes nuits, tellement elle était violente.

L’année 2019 s’annonce pleine de surprises et de nouveautés dont il me tarde déjà de vous parler.

Essai Ford Mustang Bullitt 2018

Jacques O

Mon « année automobile » 2018 se parachève par l’essai – dans la fraîcheur scandinave – d’un SUV ; une silhouette qui, si l’on s’en réfère aux tendances, devrait largement continuer de croître dans les prochaines années. Cette prise en main vient après une série d’articles qui auront pour beaucoup été consacrés à des véhicules aux chaînes de traction « propres », électrique ou même hydrogène.
L’automobile change, et cela ne rimera pas forcément, dans le futur, avec une perte du plaisir de conduire – bien au contraire aux dires des constructeurs. Ces dynamiques passionnantes, je serai fier de continuer de les partager avec vous en 2019 !

Adrien A

Actualité faste en 2018 ! Politique, économique mais aussi produits : je pense aux modèles français, Peugeot 508 et DS 3 Crossback qui confirme la volonté de PSA de faire de DS une marque. Je retiens aussi l’arrivée des constructeurs allemands sur le marché de l’électrique, qui va continuer de s’étoffer en 2019. Je suis curieux de voir comment mentalités, constructeurs et infrastructures vont évoluer.
Pour 2019, j’attends impatiemment le match Clio V / 208 II ! Et à propos du site, qui a connu quelques turbulences en 2018, j’ajouterai que nous sommes on-ne-peut-plus motivés de consolider nos acquis et de continuer cette belle aventure qu’est la gestion d’un site auto !
Donc, je vous dis au plaisir de vous savoir encore à nos côté en 2019, et en vous souhaite une excellente nouvelle année !

Eric E

On n’a pas réinventé la passion automobile mais le site Internet qui va avec !

Évoquer l’année 2018 pour The Automobilists peut difficilement se faire sans parler de l’immense sueur froide que l’on a eue début septembre lorsque le site originel a été anéanti par un acte de malveillance. Ce que j’en retiens ? Une équipe exceptionnelle de talent et de dynamisme qui a fait tout son possible pour faire renaître un site opérationnel en 48 heures chrono, juste à temps pour honorer un de nos engagements : la genèse et la révélation du superbe concept car E-Legend, pour lequel Peugeot nous avait confié l’exclusivité du suivi de sa création en amont de son reveal, grâce à un travail sous confidentialité !

Nous avons pu par la suite couvrir le Mondial de l’Automobile en bonne et due forme pour vous gâter, vous, nos chers lecteurs, avec de nombreux sujets originaux comme la construction du stand Citroën. Mais côté automobile, je crois que mon coup de cœur de l’année est clairement le double trio Citroën Berlingo, Peugeot Rifter, Opel Combo Life ainsi que leurs pendants VU que sont les Berlingo Van, Partner et Combo.
Pourquoi ? Parce qu’en ces temps de SUV à tout va et de grosses calandres chromées, c’est bon de voir des voitures assumer pleinement leur vocation familiale avec une modularité soignée, des rangements à foison, des équipements modernes et en prime, un look soigné, voire original. Et c’est d’autant plus agréable de voir que les trois marques sont identifiées avec des designs très distincts en dépit d’une très grande communauté de pièces. Moi qui déplore le déclin des monospaces, je suis au moins ravi de voir de tels substituts dans le paysage automobile.

Quant aux dérivés VU, ils enfoncent le clou avec des équipements inédits comme les caméras tuant les angles morts des versions tôlées : le segment F1 à rarement été aussi challengeant ! Quelles que soient les surprises de 2019, nous serons ravis de faire la route de la passion automobile avec vous !

Toute l’équipe de The Automobilists vous souhaite une belle année 2019 !