Le Nouvel Automobiliste

Scoop : le MG eHS PHEV en balade estivale à Paris

Il n’y a pas qu’au Cercle Polaire à Arjeplog ou dans la Vallée de la Mort que l’on peut être amené à croiser des prototypes : à Paris aussi, l’été le plus souvent, on peut croiser des modèles en pleins tests. La fiabilité face aux conditions de roulage en situation urbaine, le confort face aux revêtements parfois agressifs (bonjour les pavés) ou encore la maniabilité en ville font partie de la grille de validation d’un modèle avant son lancement. Et cette année, c’est un modèle que l’on pourrait retrouver sur nos routes qui s’y colle : le SUV MG eHS, qui a pour particularité d’être hybride rechargeable (PHEV).

MG eHS : une halte à la Porte des Ternes

Pour beaucoup, une voiture avec camouflage n’est qu’une voiture parmi d’autres. Pour nous, évidemment comme pour vous, c’est un objet de surprise, de curiosité et le temps qu’on dégaine le téléphone ou l’appareil photo, il est bien souvent déjà trop tard ! Alors nous profitons que cette fois-ci ce MG eHS soit garé Porte des Ternes à Paris (XVIIe arrondissement) pour le prendre sous toutes ses coutures, comme l’an passé nous en avions eu l’occasion avec le MG ZS EV.

Par rapport à ce modèle compact tout juste lancé et 100 % électrique (que nous avons essayé ici), l’eHS est plus grand mais tout autant reconnaissable à sa grande calandre au contour chromé qui déborde jusqu’aux phares. Il dérive du MG HS, SUV familial de 4,57 m au style légèrement moins « sauterelle » que le ZS, plus posé sur ses roues, sans pour autant être tout à fait plus inspiré. Au moins les formes sont elles consensuelles, homogènes et propre à satisfaire le plus grand nombre. Lancé en Chine en 2018, commercialisé au Royaume-Uni en 2019, le MG HS est proposé uniquement en thermique avec motorisation 1,5 Turbo de 162 ch avec transmission manuelle 6 vitesses ou DCT auto. 7 rapports. En Asie, on le trouve vendu en Chine mais aussi en Thaïlande, Indonésie, Singapour ou encore à Brunei.

Si le modèle existe déjà, pourquoi le tester me direz-vous ? Eh bien parce que sa différence est sous le capot : l’eHS justifie son épithète « e » par sa motorisation hybride rechargeable, PHEV en anglais ! Sur la base du L4 1,5 l Turbo essence, il reçoit un moteur électrique de 90 kW (122 ch) et une batterie 16,6 kWh, couplé à une boîte auto 10 rapports. Contrairement au Peugeot 3008 Hybrid4 300 ch qui devient un 4×4, le MG eHS demeure une pure traction avec 217 kW de puissance combinée (295 ch) et 480 Nm de couple, le tout avec 200 kg de plus sur la balance seulement.

En plus du 3008 et de son alter-ego Opel GrandLand X Hybrid 4, le MG eHS affrontera les Toyota Rav4 (218 ch), Mitsubishi Outlander PHEV (224 ch), Ford Kuga (225 ch) ou encore le VW Tiguan eHybrid (245 ch). Côté 2-roues motrices, le groupe PSA se limite à 225 ch avec les 3008, Grandland X et C5 Aircross Hybrid.

MG eHS : une beauté intérieure ?

Rapide coup d’œil à l’intérieur pour constater que l’habitacle est moderne avec un écran 10,1 pouces, sans être tout à fait révolutionnaire. Comme pour le MG ZS, les inspirations sont variées, puisant ici quelques idées chez Mercedes (aérateurs tuyères), Mazda et Fiat pour la partie centrale. La sellerie et l’ambiance bicolore éclairent bien l’intérieur, tandis que les matériaux et finitions ont l’air tout à fait dans le coup, mais le monogramme « Trophy » des appuie-têtes laisse perplexe ! Vaste à l’arrière, l’eHS reste cependant un strict 5-places. Et, pour les plus sinophiles, y a-t-il quelqu’un pour nous expliquer le sens du badge « CCC » sur cette voiture immatriculée au Luxembourg ?

Attendu pour l’année prochaine en Europe occidentale, le MG eHS devrait, comme le ZS EV, miser sur un tarif canon (dès 21 000 £ en thermique, attendu dès 27 000 £ en PHEV en Chine après remises gouvernementales, moitié moins qu’un 3008 Hybrid4 !) et une capacité à être tout à fait dans les canons du segment. La capacité de la batterie paraît d’ores et déjà suffisante : avec 16,6 kWh, on parle de 45 miles en homologation soit 72 km, un peu moins en roulage véritable, à comparer aux 59 km d’un 3008 Hybrid4 en 100 % électrique (avec 13,2 kWh dont 10,8 kWh utilisables).

Second modèle hybride rechargeable de l’histoire de MG après la berline MG6 lancée en 2018, second SUV prévu en France pour le retour de la marque, le MG eHS semble cocher pas mal de cases attendues pour se faire une place dans nos contrées. Rendez-vous l’an prochain, quand les prototypes auront terminé leurs essais.

Photos : Le Nouvel Automobiliste