Le Nouvel Automobiliste

Peugeot e-Expert : tous les détails de ce nouvel utilitaire électrique

Avec l’utilitaire électrique e-Expert, Peugeot continue de dérouler le programme d’électrification de ses gammes. Après les e-208, e-2008 ainsi que les hybrides rechargeables 3008 et 508, c’est autour du fourgon Expert, annoncé en novembre dernier, de goûter aux livraisons tout en silence… et made in France à Hordain !

Peugeot e-Expert : deux batteries et jusqu’à 330 km d’autonomie WLTP

La présentation du Peugeot e-Expert ne surprendra pas ceux qui suivent l’actualité du groupe PSA. En effet, ces dernières semaines ont été présentés coup sur coup les Opel Vivaro-e et Citroën ë-Jumpy, qui sont tout simplement les jumeaux techniques du Peugeot e-Expert. Fort logiquement, il en reprend donc les caractéristiques, à savoir deux batteries :

  • 50 kWh, jusqu’à 230 km d’autonomie WLTP (disponible pour les trois longueurs de carrosserie)
  • 75 kWh, jusqu’à 330 km d’autonomie WLTP, seulement pour les longueurs Standard (4,95 m, jusqu’à 3,67 m de longueur de chargement) et Long (5,30 m, jusqu’à 4,02 de longueur de chargement et 6,6 m3 de volume).

Le moteur est identique aux e-208 et e-2008, un bloc de 100 kW (136 ch) octroyant 260 Nm de couple dès 0 km/h. Cependant, avec un 0 à 100 km/h en 13,1 secondes, des reprises de 80 à 120 en 12,1 s. et le 1000 m départ arrêté en 35,8 s., les performances dynamiques sont différentes en raison du réducteur, adapté pour l’occasion à un usage plus utilitaire et aux contraintes de chargement.

Un chargement dont le volume est identique aux modèles thermiques Diesel, en raison du positionnement des batteries anticipé dans la plateforme EMP2. A tel point que les transformations classiques de ces modèles (ambulances, cellules frigo ou nacelle embarquées) sont compatibles, après passage chez un carrossier, via un Peugeot e-Expert plancher cabine en longueur Standard 4,95 m. A noter enfin que l’e-Expert propose aussi une charge utile jusqu’à 1275 kg et une capacité de remorquage préservée jusqu’à 1000 kg.

Des détails de style inédits

Pour reconnaître un Peugeot e-Expert, il faudra ouvrir ses oreilles et déceler son silence de roulement. Ou, seconde option, déceler ces différences de style. Comme pour les autres Peugeot électriques et hybrides, le logo est spécifique avec un Lion dont la couleur vire du chrome au bleuté (dichroïque), le logotype e-Expert à l’arrière, ou encore les calandres frontales haute et intermédiaire sont occultées par rapport aux modèles thermiques. Alimentation électrique oblige, une trappe spécifique pour le branchement a trouvé place sur l’aile avant gauche.

A bord aussi, des spécificités sont notables : l’instrumentation est spécifique avec un compte-tour remplacé par un combiné indiquant l’utilisation de la charge électrique (powermètre) ; la commande de boîte devient un levier e-Toggle et le sélecteur de mode de conduite en propose trois (Eco 60 kW pour seulement 190 Nm de couple ; Normal 80 kW et 210 NM ; et Power 100 kW et 260 Nm).

L’écran tactile central, compatible Android et CarPlay, s’adapte au véhicule et propose un préchauffage de l’habitacle (aussi disponible via l’appli MyPeugeot), et une cartographie TomTom indiquant les bornes de recharge accessibles en fonction de l’autonomie restante. Mais avant de chercher une borne, vous pourrez toujours adapter votre conduite pour récupérer de l’énergie en décélération via deux modes de freinage.

Côté recharge, le Peugeot e-Expert accepte jusqu’à 100 kW de puissance (80 % d’autonomie retrouvée en 30 min pour la batterie 50 kWh ; en 45 min avec la batterie 75 kWh). C’est plus long pour des charges 11 kW (5 à 7h30), 7,4 kW (7h30 à 11h20), et sur prises classiques 8A et 16 A (de 15 à 47h), mais de série l’e-Expert embarque les chargeurs 7,4 kW monophasé et 11 kW triphasé.

De plus en plus d’électriques chez Peugeot

Avec de 230 à 330 km WLTP, Peugeot annonce que son e-Expert répond aux besoins de près de 80 % des conducteurs d’utilitaires qui ne dépassent pas les 200 km au quotidien en moyenne. On notera que cela offre un rayon d’action plus intéressant que son concurrent, le Mercedes e-Vito Fourgon (36 kWh) avec 180 km seulement pour une hauteur similaire d’1,90 m permettant l’accès aux parkings souterrains.

La concurrence tarde puisqu’on ne compte, à ce jour, aucun équivalent aux électriques PSA n’existe chez Renault ou Volkswagen, tandis que Ford a opté pour une version hybride rechargeable. Quant au châssis court, l’e-Expert Compact et ses 4,60 m de longueur, il sera une alternative au Renault Kangoo Z.E. (environ 150 km d’autonomie) dans l’attente d’un futur Peugeot e-Rifter dans les prochaines années. Et tant pis s’il faut pour cela faire de l’ombre au Peugeot e-Partner et à ses 170 km (NEDC, pas WLTP, donc assez optimistes) d’autonomie.

Le Peugeot e-Expert sera proposé au catalogue européen à partir du second semestre 2020.

Toutes les images du Peugeot e-Expert 2020 :

Source : Peugeot