Le Nouvel Automobiliste

Le nouvel Opel Mokka est là !

De sketchs en photos de prototypes camouflés, ces dernières semaines, Opel n’a pas lésiné sur les teasers pour annoncer son nouveau Mokka ! Il faut dire que la marque au Blitz fonde de nombreux espoirs dans ce modèle qui représentera à coup sûr très rapidement l’une de ses premières ventes. Il incarne aussi le premier développement entièrement réalisé par les équipes d’Opel dans le giron du Groupe PSA. Il fallait bien marquer le coup. Et pour cela, rien de mieux que d’incarner la toute nouvelle identité stylistique de marque !

Les Peugeot 2008 et Renault Captur dans son Vizor

Si la précédente génération du Mokka faisait partie des plus grands de son segment, le nouveau venu prend le chemin inverse en rendant 12,5 centimètres pour plafonner à 4,16 mètres. De quoi contribuer de manière non négligeable à la cure d’amaigrissement de 120 kg en moyenne annoncée par Opel. L’habitabilité ne devrait toutefois pas en pâtir, car, bénéfice de la plateforme modulaire CMP oblige – qui officie déjà sur les Peugeot 2008 et DS 3 Crossback – ce sont les porte-à-faux qui ont été mis à contribution, quand l’empattement est lui resté quasi inchangé. Combiné à l’élargissement de la voiture d’un petit centimètre, cela lui confère une allure beaucoup plus trapue qu’auparavant.

Les orientations stylistiques esquissées par le concept GT Experimental en 2018 n’étaient pas vaines car ce nouveau Mokka en reprend quasiment tous les éléments forts. Le premier d’entre eux, annoncé à grand renfort de communication chez Opel, est évidemment la nouvelle calandre en plexiglas reliant les optiques avant à LEDs matricielles qui signe le plus la face avant. Évoquant le design d’une Manta des années 70, celle qui se nomme « Vizor » habillera toutes les prochaines voitures de chez Opel. Outre sa fonction esthétique, elle servira à terme à dissimuler élégamment tous les capteurs qui fleuriront à mesure que le niveau d’automatisation de la conduite augmentera.

Apparu récemment sur la déclinaison hybride rechargeable du grand frère Grandland X, le capot noir est ici aussi de la partie, accompagnant un pavillon de la même couleur, et séparé du reste de la caisse par un liseré chromé qui court des ailes avant jusqu’à la vitre du hayon. La poupe intègre quant à elle des feux embarquant la signature en virgule chère à la marque, qui se révèlent toutefois plus fins qu’à l’accoutumée. Un détail très réussi qui donne un surcroit de dynamisme et de technologie très bienvenu au véhicule.

L’intérieur en mode Pure Panel

Les quelques clichés proposés pour le moment laissent entrevoir un tout nouvel agencement intérieur, lui aussi annoncé depuis un moment par des sketchs notamment, baptisé « Pure Panel ». Le combiné d’instrumentation digital de 12 pouces qui fait face au conducteur, et l’écran d’info-divertissement de 7 ou 10 pouces (selon les versions), se fondent dans une décor noir laqué qui laisse une impression de continuité semblable, philosophiquement parlant, à la sensation que l’on observerait chez Volkswagen à bord de la Golf 8 mais, a priori, en plus réussi. Au point que la comparaison puisse se faire plutôt avec l’univers Mercedes-Benz. Malgré l’intégration d’Opel dans le Groupe PSA, le carry over n’a pas été poussé plus que de raison, puisque le Mokka, conserve les commodos de se ses sœurs allemandes et, un peu plus regrettable, un volant dont on aurait aimé voir le dessin évoluer.

Toutefois, à l’image de la nouvelle Citroën C4 dévoilée récemment, des commandes de climatisation physiques sont toujours de la partie (ce qui nous apparait nettement plus simple d’utilisation en conduite que le tactile) et le Mokka, lorsque qu’il est mu par la fée électricité, partage avec la compacte aux chevrons un nouveau sélecteur de boîte de vitesses à impulsion. 

Le pouvoir de choisir sa motorisation

Sans surprise, le Mokka, en partageant la plateforme modulaire CMP du groupe PSA, se cale également sur la même offre de motorisations que ses cousines Peugeot 2008 et DS 3 Crossback. Si un Diesel 100 ch sera au catalogue pour les gros rouleurs, la majorité des ventes devrait se répartir entre les blocs 3 cylindres essence (proposés en boîte mécanique, ou bien en boîte de vitesses automatique à huit rapports) et une déclinaison électrique Mokka-e. Cette dernière, unique star des quelques photos de la révélation du jour, propose une architecture technique en tous points identique à celle de la Corsa-e, à savoir un bloc électrique de 100 kW (136 ch), alimenté en énergie par une batterie de 50 kWh. Elle pourra être rechargée à une puissance de 11 kW en courant alternatif, ou bien jusqu’à 100 kW en courant continu grâce à une prise Combo CCS, offrant ainsi la possibilité de gagner 80 % de charge en une trentaine de minutes.

Source : Opel