Le Nouvel Automobiliste
DS 4 2021

La future DS 4 en balade sur les routes !

Alors que la production de la précédente DS 4 a pris fin en 2018 dans l’usine de Mulhouse après une carrière en demi-teinte, faute d’un positionnement clair et d’un blason suffisamment reconnu, la future DS 4 se prépare pour une arrivée sur le marché au début de l’année 2021. C’est à ce titre qu’un exemplaire a été aperçu sur les routes.

Nouvelle DS 4 : tout change

Tandis que l’ancienne DS 4, née Citroën DS4 était un dérivé « coupé 5 portes » avec des velléités de crossover plus ou moins assumées de la précédentes Citroën C4, la nouvelle mouture sera un véhicule inédit. Celui-ci permettra enfin à DS de disposer d’une compacter pour croiser le fer avec les Mercedes Classe A, BMW Série 1 ou Audi A3. Cette future DS 4 signera également l’arrêt de mort de la DS 4S chinoise qui aurait eu sa place en Europe si PSA l’avait voulu. C’est d’autant plus dommage que cette DS 4S était justement une compacte 5 portes sans compromis conceptuel (vitres arrière descendantes, portes arrière de taille « normale », toit ouvrant, accès et démarrage mains libres ou écran tactile dès le lancement), la rendant plus à même de lutter face aux compactes premium germaniques. Mais elle a été un vrai échec avec seulement 3 373 exemplaires vendus en 4 ans.

On ne refera pas l’Histoire mais PSA, devenu Stellantis refera la DS 4, comme en témoignent ces photos d’un exemplaire sur le forum Worldscoop. La nouvelle DS 4 s’appuiera cette fois sur un dérivé de la plateforme EMP2 sur laquelle reposeront également les futures Peugeot 308 et Opel Astra notamment. La production ne sera plus confiée à l’usine de Mulhouse, qui assemble déjà les DS 7 Crossback et les Peugeot 508 et conservera celle de la 308 2021, mais à celle de Rüsselsheim en Allemagne.

Dans la mesure où la DS 4 nouvelle génération sera la représentante premium des compactes de PSA, elle devrait inaugurer les toutes dernières générations d’aides à la conduite (ADAS) et les dernières évolutions en termes de télématique. On retrouvera la conduite autonome de niveau 2, les projecteurs Matrix LED parmi les équipements proposés à bord de cette DS 4 2021, dont le nom de code interne chez DS est « D41 ». Également visible sur les images, les poignées de portes affleurantes à l’image de la nouvelle DS 9 ou de la DS 3 Crossback. Retrouvera-t-on des gimmicks du concept Aero Sport Lounge ? Pas sûr, la future DS 4 étant déjà avancée.

Du nouveau sous le capot de la DS 4

Mécaniquement, la voiture sera disponible en versions thermiques avec les blocs 3 cylindres PureTech 1,2 l et les 4 cylindres PureTech 1,6 l ainsi que le BlueHDi en 1,5 l ou en 2,0 l : la chute des parts de marchés pourrait condamner un des deux blocs sur cette voiture. Nouveau dérivé de la plateforme EMP2 oblige, il y aura des versions PHEV (hybrides rechargeables) avec le 1,6 l essence.

Alors que les prototypes arpentent les routes, dans leurs robes de camouflages, la DS 4 cru 2021 pourrait être présentée dès la fin d’année, mais sa commercialisation n’interviendra qu’au premier semestre 2021 au plus tôt, la voiture, comme bien des projets industriels, ayant pris du retard en raison de la situation sanitaire. Une chose est sûre, cette DS 4 deuxième génération sera la première de cordée d’une famille de voitures issues de cette base : Peugeot 308 III, future Opel Astra, futurs 3008/5008, future Citroën C5 et pourquoi pas, de futures voitures de Fiat Chrysler : de nouvelles perspectives sont possibles avec Stellantis.

Photos : Forum Worldscoop